Actions inspirantes | Insertion

Dans le Cantal, les bénéficiaires se préparent à un trek avec Décathlon

Cantal (15)

Publié le 12 juin 2024

Dans le Cantal, les bénéficiaires se préparent à un trek avec Décathlon

La semaine dernière, dans le Cantal, plusieurs bénéficiaires ont suivi leur deuxième séance du projet « TREK », mis en place par les équipes du DAHLIR avec 2 associations de prévention APT et ADDICTIONS FRANCE en partenariat avec Décathlon Aurillac. Un moment d’échange et de partage pour préparer au mieux l’étape final du projet.

Depuis fin mai, les équipes du DAHLIR dans le Cantal ont lancé, pour les bénéficiaires de structures de prévention partenaires de l’association, un nouveau projet TREK. Le but ? Permettre aux bénéficiaires de partir fin juin pour une excursion de 2 jours dans les montagnes alentours. Ce projet offre aux participants l’opportunité de découvrir de nouveaux lieux dans le Cantal, d’explorer une nouvelle pratique, de se dépasser ensemble, et de se découvrir dans un contexte inédit.

 

Une préparation essentielle

Mais on ne part pas plusieurs jours en montagne sans préparation. En amont de l’excursion finale, pendant un mois, les bénéficiaires vont suivre une séance hebdomadaire pour se préparer, tant physiquement qu’au niveau du matériel, de l’alimentation…

Après une première séance de découverte s’établissant autour de la course d’orientation pour créer du lien et mettre en place des règles de bonnes pratiques sur l’action, les participants se sont plongés dans le cœur du sujet pour leur deuxième séance.

Ils ont d’abord débuté la journée par une randonnée sur le plateau de Caylat. Sous un grand soleil et entourés de genêts en fleurs, ils ont redécouvert le plaisir de marcher en pleine nature.

Puis, après un pique-nique convivial et une sensibilisation sur l’hygiène alimentaire, le groupe a pris la direction de Décathlon, où ils ont pu être accueillis par les responsables du rayon Montagne, Tristan et Thomas. Leur expertise leur a permis de mieux comprendre ce qui était nécessaire pour pratiquer la randonnée et le trek en montagne. Ils ont ainsi prodigué des conseils précieux sur le choix et l’utilisation de ce matériel essentiel.

La prochaine étape pour les participants sera de poursuivre leur préparation avec des séances hebdomadaires, se familiarisant de plus en plus avec les techniques de randonnée et le matériel. L’excursion finale en juin ne sera pas seulement une aventure en montagne, mais aussi une célébration de leur progression et de leur engagement.

 

Un partenariat fort et engagé avec Décathlon

Le partenariat avec Decathlon va bien au-delà de la simple découverte des équipements. Grâce à une collecte en magasin qui se poursuit jusqu’au 20 juin, plusieurs articles ont déjà été récupérés. De plus, chaque participant est reparti avec une liste de matériel recommandé et bénéficiera de remises sur les articles de leur choix, rendant ainsi la pratique de la randonnée plus accessible. De même, Decathlon soutient financièrement le projet en fournissant du matériel grâce à une dotation dédiée.

Ce partenariat local met en lumière l’engagement de Décathlon à rendre le sport accessible à tous. Les équipes de DAHLIR et Décathlon travaillent main dans la main pour non seulement équiper les participants, mais aussi pour les sensibiliser aux bienfaits de l’activité physique en pleine nature.

 

Un projet pour se remobiliser et avancer dans son parcours de vie

Cette initiative trek n’a pas uniquement pour objectif de faire découvrir aux bénéficiaires la pratique d’une activité en pleine nature, mais bien de les remobiliser et d’aider à lever des freins présents dans leur parcours professionnels. Certains sont en effet très éloignés de la pratique, et ont besoin de reprendre confiance en eux et en leur corps. Ce projet va leur servir de premier pas vers la reprise d’une pratique régulière, qui sera guidé par le DAHLIR, soit via des séances spécifiques de remobilisation en lien avec les structures de l’insertion, soit via un accompagnement en club.

A travers la pratique régulière, de nombreuses compétences transversales, transposables vers l’emploi, sont travaillées par les bénéficiaires, et viennent compléter les actions effectués par les structures de l’insertion. Les loisirs servent alors de levier vers l’emploi.

 

Au final, Le projet trek est une belle illustration de ce que peut accomplir une collaboration réussie entre associations et entreprises locales. Grâce à des initiatives comme celle-ci, les bénéficiaires ont l’opportunité de se dépasser, de tisser des liens et de s’intégrer pleinement dans la société à travers le sport et la nature.


Article rédigé par Pierre Boccon